Arkarion : Serveur Minecraft
Bonjour à tous,

Aujourd'hui tombe une mauvaise nouvelle. Nous avons décidé d'arrêter le serveur. Cette décision n'a pas été prise à la légère et a été longuement réfléchie.
Cela fait plus d'un an qu'il n'y a plus de communauté active autour du projet. Étant donnée le fait qu'aucun des membres du staff n'a réellement le temps de reprendre les choses en main, nous pensons que nous avons pris la bonne décision.

Pour tous ceux qui sont intéressés, la map est disponible en téléchargement ici (lien à mettre). Toutes les heures passées sur le serveur ne sont donc pas perdues.

Comme le serveur arrive à expiration dans quelques jours, le site sera donc définitivement inaccessible. Mais le forum restera ouvert pour garder le contact.

Bonne continuation à tous,
Le staff d'Arkarion.

Arkarion : Serveur Minecraft

Serveur Minecraft PVP Faction semi-rp. Le serveur accepte les versions crackées. Actuellement en 1.7.2 !
 
AccueilSiteRègles du serveurLauncher du serveurFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» C'est la fin...
Sam 3 Déc - 21:28 par Premius

» Candidature de Aerendir
Mar 4 Aoû - 11:21 par Ysilan

» candidature de Edhelbor
Lun 3 Aoû - 10:55 par Sir_Hadrian

» Déclaration de Guerre
Ven 31 Juil - 19:27 par Ysilan

» Le marché du spawn
Mer 29 Juil - 17:41 par Ysilan

» candidature kamykazz69
Mar 28 Juil - 20:03 par Ysilan

» Ré-inscription
Ven 24 Juil - 8:08 par Sir_Hadrian

» Mon retour
Mar 14 Juil - 12:33 par Ysilan

» Felix
Dim 28 Juin - 9:39 par Sir_Hadrian

Le Serveur
Voir les joueurs en ligne
TeamSpeak 3

Partagez | 
 

 Les Chroniques de Kobo

Aller en bas 
AuteurMessage
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Les Chroniques de Kobo   Lun 23 Juin - 17:00

-Introduction-

Ma famille et moi vivions dans un petit village dans les grands monts enneigés non loin d'un grand lac de glace , nous y étions tranquilles et y vivions avec joie et bonne humeur. On livrait la glace aux villes qui étaient en dessous de la montagne. Moi, j'avais toujours été doué pour la discrétion... les nuits je m'ammusait à sauter de toits en toits et d'éviter les gardes du Sir Saniro. Bref, tout allai bien... Mais c'est le jour de mes 15 ans que le drame eut lieu, on entendi d'abord un gros tremblement qui venait du lac de glace, puis tout d'un coup une bête monstrueuse en est sorti en nous fixant sans la moindre âme. La bête était d'un bleu azur mais était aussi de la plus belle glace que nous avions jamais vu... mais c'est quand elle a comment sifflé qu'on a compris qu'elle n'était pas innofensive. Pendant ce temps, moi je n'était pas au village j'avais entendu le tremblement et je me précipitait voir qu'elle était la cause de ce vacarme. Et là, j'ai vu une scène d'horreur, la bête glaciale a hurlé un cri et son cri a dévasté tout le village en glacant les habitants pour n'en faire juste après de la poussière... La bête disparu, j'avais les larmes aux yeux, je ne comprenais pas pourquoi... Je me suis donc jurer de désormais tuer la bête et la traquer sans relâche. Mais avant, il fallait que je trouve de l'aide et j'avais entendu parler du monde de Vimnah qui pourrai m'apporter ce que je recherche, je devais devenir plus sage, plus fort, plus expérimenté...je me suis donc mis en route

Les Chroniques de Kobo I
Le Mythe d'Odryz


C'est alors que je descendis les montagnes, par un hiver froid et meurtrier... J'étais épuisé et une grande partie de mes membres étaient brûlés par le souffle glacial du vent. La ville la plus proche était Snogorak, une petite cambrousse envahie par la neige isolée par une immense forêt de conifères. Et cette petite ville était réputée pour posséder une auberge très chaleureuse ayant une hospitalité très rare.., « Au Lièvre Pendu »
Bon certes, le nom était à revoir mais quand je suis rentré avec ma mine de zombie congelé, les hommes m'ont vite installé à côté du feu, ils avaient appris la nouvelle de l'accident de mon village Thöyski, mon ancien foyer oui... On m'offrit un repas chaud ainsi qu'une boisson locale et c'est alors qu'ils me demandèrent qui j'étais :
« Mais dis-nous aventurier qui est-tu au juste, à tu braver les flancs de la montagne pour arriver jusqu'à nous ? »
-Je ne suis qu'une âme brisée et noircie par le froid, je ne recherche pas la gloire ni la richesse.. On me prénommait Kobo là d’où je venais. Tout ce que je veux c'est la peau de cette bête des anciens temps qui a pris tout ce que j'avais.. Je suis une ombre glaciale emplie de haine et de vengeance.
-Une b-bête ?.., répliqua l'un des leurs.
-Ah, je vois que vous n'avez pas entendu parlez du mythe du Lac de Glace.., et bien laissez-moi vous le racontez dans ce cas !
-Nous t'écoutons, Kobo..
-Cette créature antique voyez vous se prénomme «Odryz le Vengeur des glaces », elle avait vécu durant la première partie la création de ce monde ... Elle était d'une puissance inimaginable et connaissait des sortilèges dévastateurs...Odryz provoquait la terreur et la mort dans les régions nordiques, il se tapissait dans les Ruines de la Cité de Saphiria sous les montagnes enneigées...Le Chaman de Thöyski entendu parler de cette menace croissante et organisât une première expédition pour vaincre la bête de l'Hiver. Il fit appel aux meilleurs chasseurs de Vimnah. C'était justement mon ancêtre Kobök qui fit à la tête de cette première chasse, le groupe avait pour objectif de ramener la tête de la créature à au chaman. Le groupe entrât dans les ruines de la cité, tout était sombre malgré une faible lueur des torches.. et c'est alors qu'ils entendirent ce cri, strident et horrible. Ils essayèrent de se boucher les oreilles mais en vain.., puis le sol se mit à trembler et une voix difforme et imposante résonna : « Quiconque ose pénétrer en ces lieux doit être punit par Odryz..! » Un souffle glacial tua sur le coup un quart du groupe de chasseurs, Kobök hurla «Derrière les colonnes de Saphir !», et le groupe dût obéir sur le champ. Les chasseurs avaient peur, ils entendaient des pas lourds et glissants, mais tout d'un coup un bras massif parsemée de la glace la plus splendide et mortelle trancha en deux une autre partie des coéquipiers de mon ancêtre ! Le reste fut anéanti par une nuée d'éclats de glace.. Il ne restait plus que Kobök, il entendait cette respiration lente et froide.. Puis le monstre ce mit à parler, «Pauvre Humain, votre monde court à sa perte.., dès que ma force sera à sa capacité maximum je vous anéantirai tous et je provoquerai une nouvelle ère glaciaire..». Kobök répliqua avec courage : - Monstre ! J'ai juré à au monde te te tuer ! Je t'en empêcherai même si j'y laisse ma vie !
- Petit être audacieux, retourne toi et regarde ta mort.., affirma la créature
- N-NON ! hurla mon aïeul, mais il était manipulé par l'influence d'Odryz et il se retourna..
- Regarde..moi, regarde mes yeux chasseur.., soupira la bête
- O-oui.., murmura Kobök
Il vit ses yeux jaunes luisants virant à l'orangé comme des opales et c'est alors que de ses immenses globes oculaires rocheux jaillirent des rayons de glace qui tuèrent mon ancêtre...
-Kobo..? Tu veux vraiment continuer, c'est horrible.. expliqua le Tavernier
-Oui.., je veux vraiment tout vous dire.. Enfin bref, les éclaireurs rapportèrent la nouvelle jusqu'àu Chaman. Il devait désormais sortir le grand jeu.., Il n'était pas sûr de son coup mais il réussit à trouver un terrain d'entente avec l'Archimage arrogant et égoïste Elgorad, expert en matière de glace et ermite de cette région.. Elgorad se rendit dans les ruines et c'est alors qu'il affrontit Odryz, ce combat fit trembler les montagnes. Au bout d'un combat acharné, Elgorad comprit que son adversaire était trop puissant, il comprit qu'il n'avait pas le choix, il prit toutes ses forces avec lui et invoqua son sort le plus puissant pour congeler sa propre enveloppe corporelle avec la bête. Le sort fit effet et ils périrent..en quelque sorte..Le chaman mit fin à cette histoire pour n'effrayer personne..Le lac de Glace de mon village naquit.. Cet ainsi que la bête ne pourrait être réveillée par une personne de la lignée d'Elgorad mais possédant un cœur gelé.., une âme dévoué au mal... et apparemment cette personne existe bien !.. Et Odryz est de retour..
-C'est terrible, quel mythe atroce.., que vas-tu faire désormais..?, demanda le tavernier.
Quand la bête fut réveillée, elle a provoqué un hiver éternel dans cette région, une nouvelle ère glaciaire si tu veux.. Je dois mettre fin à ses jours je ne sais comment et retrouver cette personne machiavélique..
Ils m'invitèrent à passer la nuit . Le lendemain matin à l'aube, je les remercièrent de cette chaleureuse hospitalité ils me donnèrent quelques provisions et une lame de glace enchantée dont il ne connaissait pas l'origine mais je n'allai pas tarder à le savoir, je m'en doute.. J'avais de la route à faire, je devais me rendre à la Guilde des Trappeurs dans la grande cité d'Oziath.

Découvrez le passé de l'assassin de l'hiver..!
Les chroniques de Kobo II dès demain !


Dernière édition par Kobo le Jeu 26 Juin - 9:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Lun 23 Juin - 20:47

Avis aux critiques Wink

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Pikipikipikimi
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 23/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Lun 23 Juin - 21:46

Trop cool ! En plus j'adore les légende ! félicitations !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Les Chroniques de Kobo II   Mer 25 Juin - 19:41

Les Chroniques de Kobo II :
La Guilde des Trappeurs


Je ne vous avait pas vraiment parlé de Thöyski mais c'était un petit village dirigé par Sir Saniro, ce type était quelqu'un d'assez jovial mais très orgueilleux et très avare. Il était plutôt égoïste et cherchait sans arrêt à s'enrichir.., et vu que moi j'aimais bien voler ça arrivait qu'il y ait quelques disputes..Mais depuis quelques temps avant le réveil d'Odryz il  faisait patrouiller autour du Lac de    glace, je ne sais pourquoi..

J’étais maintenant à mi-chemin de la route d'Oziath et je me trouvais dans une petite clairière. Je m'y installai et je fis un petit feu très discret en harmonie avec le crépuscule. C'était beau, les rayons du soleil frappaient les épines de sapins enneigés comme des flèches embrasées. Je pris de ce qui me restait en provisions, puis je m'assoupis sur un rocher. Cette nuit là j'avais rêvé, d'abord j'avais entendu le cri d'Odryz, puis Elgorad et enfin une voix essayait de me parler je crois qu'elle disait « Prends garde, AvArI.. AvArI !» Je me réveillai en sursaut, j'avais plutôt cauchemardé.. Il devait être la fin de la matinée, et c'est dans ma tête que je me suis dis que j'étais en retard.. J'ai alors commencé à courir en me demandant ce que signifiait «AvArI..» mais pas de réponses. C'est alors que j’aperçus une bagarre de deux hommes , l'un avait un arc courbé et l'autre une masse, contre des zombies givrés., les zombies avaient l'avantage du nombre. J'eus alors une idée pour les secourir, je monta  un sapin puis sauta de celui-ci faisant ainsi un tourbillon avec ma lame de glace. Mais il en restait un qui se rua sur moi en poussant un cri écœurant et c'est là que je fus impressionné par le pouvoir de ma lame, quand elle pénétra ce qui restait de la chair froide du cadavre givré elle le fit explosé en flocons ! Les deux hommes me remercièrent et se présentèrent :
-Merci de nous avoir secouru, depuis le réveil d'Odryz les hordes de zombies se sont multipliées, je me présente moi c'est Alkayr et lui c'est Idios, il est muet.. Ah ! Ah! Mais il te souhaite quand même le bonjour..
-De rien , moi c'est Kobo je viens de Thöyski et je dois me rendre à Oziath..
-Ah désolé.. j'ai appris... bah, ça tombe bien car nous aussi on doit se rendre au grand marché ! On pourrait faire la route ensemble ?
-Ouais, ça fait du bien de voir du monde ici..
-Ah ! Ah ! C'est sûr, plaisanta Alkayr.
Je m'étais fait deux nouveaux compagnons de route très sympathiques jusqu'à Oziath.., on avait bien rit et ça m'avait un peu remonté le moral.. Nous nous sommes séparés en gardant contact et je me suis dirigé vers la Guilde des Trappeurs. C'est fou comme cette ville était belle, les habitations d'un bleu marine croisé avec la neige, des sculptures de glaces, de l'animation partout ! Une vraie pagaille !
Et je suis arrivé devant la guilde, un imposant bâtiment d'ailleurs. Je suis entré mais un homme fort avec un œil violet m'a bousculé en gromelant quelque chose, il avait l'air contrarié lui.. Je suis entré dans le rez de chaussez et on m'a fait attendre un moment. Puis le maître de la guilde s'est présenté  et c'est là que j'ai reconnu ce visage barbu, c'était Sir Saniro , il m'a sourit et m'a dit:  Kobo ! Tu es en vie! Arkarion soit loué !. Il m'a serré dans ses bras, et m'a demandé : Tu n'étais pas au village ce jour- là.., pourquoi est-tu venu jusque ici ?
-Je suis venu ici pour demander des conseils au maîtres trappeurs, en ce qui concerne le désastre j'ai tout vu sous mes yeux.. Je veux tuer Odryz par ma propre main pour venger l'honneur de mes ancêtres ainsi que toutes les vies qu'il a pris..
-Ambition courageuse, dit-il, mais tu es jeune et il te faut de l'expérience tu vas devoir t'entraîner pour vaincre la bête mon gaillard ! Tu vas t'endurcir ne t'inquiètes pas ! D'ailleurs je sais que tu maître dans l'art de la discrétion et j'aurais besoin de tes services..., une guilde rivale m'a dérobé un anneau qui me tient très à cœur et je voudrais le récupérer sans trop de dommages collatéraux, si tu arrives à leur prendre sans tuer trop de personnes je te ferai intégrer la guilde !Mais avant festoyons !
Et une fête somptueuse fut organisée, j'étais assez heureux de le voir mais je me demandais comment il avait fait pour s'échapper et comment il était devenu maître de cette guilde. Enfin là je devais festoyer ! On me logea dans une chambre confortable et je m'endormis épuisé de cette fête.
Le lendemain, Sir Saniro m'attendait déjà et me donna un magnifique équipement d'Assassin avec cape et plastron etc.. Je le remercie et il me donna les objectifs de mon infiltration :
-Tu dois te rendre à la partie Ouest d'Oziath c'est là bas que la Guilde Rivale s'y trouve, tu fais comme je t'ai dis hier et fait attention ils ont réussi à dresser des bêtes assez féroces, enfin tu verra bien par toi même!dit-il.
Est ce que je peux avoir une description de ce que je dois voler non ?
Ah oui ! C'est un anneau en or massif avec une orbe d'hiver! Tu as la journée pour le dérober..!
-Bien, j'y vais de ce pas, à toute à l'heure alors..!
Je pris donc la direction Ouest de la ville, puis c'est alors que j'ai recroisé cet homme à  l'oeil violet, enfin ça devrait une coïncidence! J'ai continué mon chemin mais il me suivait bien.. J'ai pris une ruelle puis une autre cet homme me suivait à la trace.. Mais celui-ci était vraiment tenace, et c'est alors qu'il s'est rué sur moi et ma plaqué sur un mur ! J'ai voulu riposter mais il avait tellement de force dans les poignets qu'en vain je n'ai pas peu bougé.. Puis il a commencer à me parler :  « Pauvre inconscient sais-tu réellement pour qui tu travailles ?  Ce Sir Saniro je n'ai jamais eu confiance en lui.., il va t'utiliser à sa propre personne, je suis sûr qu'il mijote quelque chose..
-Qu'importe ce qu'il prépare , pour le moment je dois accomplir cette mission pour intégrer la guilde et connaître les techniques des trappeurs.. ! Passe ton chemin et laisse moi partir, d'ailleurs qui est-tu ?
-Tu es jeune et sans scrupules, je comprends ton choix.. mais mon nom est Halphas! Je suis maintenant un ex-maître trappeur de la guilde car je l'ai quitté avant ton départ..
-Pourquoi-donc ?
-Saniro, je ne le supportai plus, il y avait un autre maître auparavant mais il est décédé et ce type l'a remplacé..Enfin , je ne peux que te te dire de te méfier de lui, dit-il, je préfère que tu découvres la vérité par toi même !
-C'est vrai que c'est un homme assez difficile mais il avait l'air tellement heureux de me revoir, puis moi aussi j'étais assez heureux de revoir un visage de mon village natal..
Tu comprendra bien assez tôt qui est cet homme, répliqua t'il., je te souhaite maintenant bonne chance j'espère que nos routes se recroiseront..
-M-merci..
Quel étrange et curieux personnage cet Halphas, je n'avais pas tout compris de ce qu'il m'avait raconté mais il venait de me faire perdre du temps.. J'ai donc repris la direction Ouest de la ville et c'est là que je suis arrivé devant la guilde rivale « Les Loups d'Améthyste » , apparemment une guilde de dompteurs. Le bâtiment ressemblai à une arène mais vu qu'il neigeait à bloc elle était parsemée de neige. J'ai escaladé la façade Est de la guilde et je suis entré par une lucarne, j'ai vite zyeuter les alentours : il y avait un rez de chaussez, un bar, des gardes et des couloirs qui menaient à d'autres portes. En ce qui me concerne j'étais à l'étage d'au dessus, j'ai traversé discrètement un couloir et assommé un garde. Puis j'ai entendit des pas et des voix qui venaient en ma direction, il fallait que je trouve un moyen de ne pas me faire repairer..et la chose qui m'est venue dans la tête était assez excentrique, une porte .Une patrouille de quatre gardes est passée et on croisé une jeune fille crié qu'elle avait vu un garçon dans le vestiaire des servantes. Ils n'avaient pas osé en croyant que ce n'était qu'un sale gosse et on continué de patrouiller.., bon c'est vrai que je m'étais allé mais c'était la seule solution. Pour une guilde de dompteurs c'était vachement bien gardé d'ailleurs, je me suis alors faufiler vers l'allée principale , et je me suis arrêter net devant une immense porte en acier. Intrigué et curieux j'ai ouvert la porte, et par chance j'ai vu mon objectif droit devant : l'anneau avec l'Orbe d'Hiver, mais ce qui était assez dérangeant c'était le dompteur et son Yéti non loin qui venaient d'entendre quelque chose. Ils sont entrés et ils n'ont rien vu, le Yéti respirait de façon forte et grave, son souffle je le sentai.. J'ai attendu quelques secondes pour engager le combat, j'ai glissé sur le sol et fauché le dompteur et j'ai utilisé l'arbalète à carreaux qu'on m'avait offerte pour lui en planter une dans le poignet ! Il a gémit de douleur et à reculer, pendant ce temps sa bête à hurler un cri et à frapper violemment le sol provoquant une onde alertant les autres gardes qui n'allaient pas tarder à les secourir. Le Yéti m'a frappé par un coup de pied sauté et j'ai fait un roulez-boulé , je me suis redressé une je lui ai tiré un carreau dans l’œil. Le Primate Hivernal à hurler un cri, et j'en ai profité pour lui sauter dessus et faire un mouvement pour l'égorger avec ma lame, j'avais vaincu la créature domptée qui s'écrasa sur le sol. Le dompteur avait eu le temps de fuir, j'ai pris l'anneau avec moi et je suis passé par là d’où j'étais arrivé en entendant tous les cris « Intrus, Voleur, Voyou !» des membres de la guilde. J'étais quand même bien sonné par le Yéti.., puis je suis rentré à la Guilde des Trappeurs , Sir Saniro me félicita et je fut accepté dans la guilde. On m'attribua le titre d'assassin personnel de la guilde, j'étais assez flatté mais je repensais au discours d'Halphas. C'était quelque chose de fait pour accomplir ma vengeance.., j'étais fatigué de cette journée et je suis aller me reposer dans ma chambre. Mais cette nuit j'avais encore entendu ce mot : « AvArI »...

La suite à venir cette semaine Wink !
Ps : J'ai jamais reçu d'avertissements c'est juste une maladresse d'inscription ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Wallace Ier
Érudit
Érudit
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 06/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Mer 25 Juin - 23:51

Belle histoire ! Parfois un peu maladroit, mais tous écrits méritent critiques pour être meilleurs et améliorés !

Les idées sont en place, l'univers également. Structure un peu ton récit ( des paragraphes pour éviter les gros paquets, de la ponctuation, ... )

Les jeunes débordent d'imagination. Ne vous arrêtez surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Jeu 26 Juin - 9:30

Ok , bah j'essayerai de faire mieux en terme de structure :p

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Aewenn
Animateur
Animateur
avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 03/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Jeu 26 Juin - 13:42

C'est très héroïque tout ça ! ^^ L'histoire est très intéressante !

En tout cas, pense bien à te relire (pour les éventuelles fautes d'orthographe ou autres) !


PS : Je t'ai rendu un avertissement pour bonne conduite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Jeu 26 Juin - 13:55

Merci bien Smile

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Les Chroniques de Kobo III   Sam 28 Juin - 14:10

Les Chroniques de Kobo III :
Complot à Oziath

A vrai dire , Oziath était une ville assez chaleureuse ou la bonne humeur était dominante. La ville était dirigée par le Comte Irysios, un homme d'envergure sage et courageux. Il y a d'ailleurs un lieux que j'adorais, c'était un petit pont dans le côté Nord de la ville près d'une rivière gelée. Ce petit pont voyez-vous m'apportait un calme unique. Il était fait de marbre et de bois avec quelques ornements de pierres précieuses dont des Onyx et des Saphirs qui reflétaient leurs couleurs respectives au crépuscule et à l'aube du Soleil Hivernal.

J'étais dans ma chambre,  il devait être presque l'aube quand j'entendis du bruit dans la salle aux trésors de la guilde. Intrigué, je descendis les escaliers de l'étage et j'aperçus par la fenêtre qu'il y avait une tempête de neige en action.. Je suis entré dans la salle, pas de bruit et c'est là que j'ai vu l'artefact que j'avais dérobé la veille : l'anneau de l'Orbe d'Hiver. Bon j'avais dût halluciné mais j'ai vite changé d'avis quand j'ai remarqué une faible lueur bleue azur s'emparer de l'anneau. C'est alors que l'anneau s'est projeté en l'air ! J'avais un peu peur des fantômes mais j'avais vu pire.. ! Et de l'anneau est apparu une silhouette fantomatique de jeune femme qui m'a adressé la parole :

« Jeune assassin venu des monts brumeux ,
Écoute ma requête de ton destin,
Par ton âme et ton esprit tu sera courageux,
Noble vengeance, exécuterons tes mains,
Par l’œil d'Avari sera contrôlée la bête,
Trouve le masque de l'homme orgueilleux,
Ici commence ta quête,
Bonne chance , homme courageux..»


La silhouette disparu et je n'eut pas le temps de crier  « attends !» et de poser les questions sur ce qu'elle venait de me dire.. J'ai pris l'anneau dans mes mains et je l'ai retourné et c'est là que j'ai put décrire une inscription assez vielle : « Orbe d'Hiver d'Isybelle de Pâle-Neige ». Je devais savoir qui était cette femme, ça devait être l'esprit qui venait de me parler. Il faisait maintenant jour et la tempête faisait rage, les autres membres de la guilde n'osait pas sortir. Équipé , je  me suis rendu chez l'Antiquaire le plus proche «Chez Güss-Tâve». Puis je lui ait poser une série de questions :
« Bonjour brave homme, j'aimerai savoir si une Isybelle de Pâle-Neige aurait vécu à Oziath auparavant ?
-Oui oui ! Elle a bel et bien exister ! C'était la maîtresse du Comte Irysios ! Elle morte il y a 15 ans de cela maintenant !,  dit-il.
-Merci du renseignement et ou pourrai-je trouver sa tombe ?
-Dans la crypte de la ville pardi c'est à deux pas d'ici mais la tempête a peut être endommagé le passage...
-D'accord, une dernière question si cela ne vous déplaise, mais savez-vous quelque chose sur « Avari »?
Il me dévisagea et regarda dehors et répondit : - N-non.., je suis désolé.. je ne vois pas de quoi vous voulez parler mais vous devez partir maintenant car vous courez un grave  danger...!
-Merci encore !
-Puisse la sagesse vous guidez », soupira-t'-il.

Pourquoi-donc avait t'-il dit que j'étais en danger ?  Pourquoi ce regard vers l'extérieur ? Que ce passe t'-il dans cette ville ? J'avais encore plein de questions .. Je pris le chemin de la crypte encombré de verglas et de tas de neige. Ce fut assez rapide mais arrivé là-bas je ne fut pas le seul dehors , il y avait déjà 5 types armés qui avait l'air de m'attendre.. Je me suis retourné et 3 autres me suivaient et se sont arrêtés net. Je leur ais dit : « Bon les gars je vous conseille de passez votre chemin si vous voulez pas ressortir coupé en deux de cette petite chamaille! ( C'est fou comme j'étais audacieux quand même)
Un des leurs à crié : - Salle gosse !»
Et j'ai aussitôt répliqué : -  Quel blâme, je n'ai pas le choix..»

Deux d'entre eux se sont rués vers moi en criant, l'un possédait une épée à deux mains et l'autre était ambidextre de deux petits glaives. Le premier à lancé un gros coup d'épée qui s'est planté dans le sol, j'ai esquivé et donné un coup de pied dans son thorax (ils n'avaient pas beaucoup d'armure comparé à moi mais ils avaient les armes), le deuxième à commencer à enchaîner des petits coups rapides mais je l'ai aussitôt contré avec mon épée de fer et je le lui ait planté dans la pense... Je n'ai pas eu le temps de la retirer des tripes du pauvre homme que un autre a commencé à me lancer sa masse en pleine figure, et j'ai heurté le choc grâce à mon heaume et ma capuche mais je suis tombé à terre, il l'a récupéré et a essayer de me lancer un coup dans le tibia mais j'ai répliqué avec une série de carreaux dans le coup pour qu'il s'effondre par terre. Trois autres ont alors dégainé des épées ordinaires, j’étais déjà pas mal affaibli. Ils se sont précipité vers moi, j'ai esquivé le premier et le deuxième mais le troisième à réussit à m'atteindre et à me donner un coup dans la jambe. J'ai gémit et par colère j'ai dégainé ma lame de glace ! J'ai vu le plus proche, j'ai sauté en l'air et lui ait coupé la tête. Le deuxième à crié « Mais qu'est-ce qui se passe ?! Il..», il n'a pas eu le temps de finir sa phrase que je lui ait planté la lame et qu'il a geler sur place.
Les deux autres effrayés ont commencer à vouloir détaler mais l'un des deux a dit « Non ! On doit l'achever ! »
Je ne tenait presque pas sur place.., et c'est là que j'ai vu l'un des leurs sortirent une arbalète et tirer..
La flèche avait pénétré ma chair et m'avait projeté deux mètres plus loin.. J'ai crié « Arghh !! » j'ai craché du sang.. j'allai y passer.. Le deuxième à dégainer à son tour un sabre fin , et s'est avancé vers moi, il a commencé à parler : - Dire que tu viens à peine d'arriver et que tu a déjà une immense réputation dans la région.. Ah ! Ah ! Mais c'est fini ! L'assassin du Nord n'est plus tu vas mourir ici même et maintenant ! Nous allons être primés tous les deux pour t'avoir tué !
-N-non.., ais-je murmuré.
-Pff, tu es pitoyable.., a t'-il dit. Et bien meurs !
Il commença à lever le sabre pour m'achever ! Mais c'est alors qu'il hurla puis vu qu'on lui avait planté une épée dans le dos, il se retourna avec mal et aperçu son camarade à l'arbalète mort. Et il le vit : Halphas. Plein de rage , Halphas sortit une autre épée qui était faîte de diamant et il lui planta dans le bras ! Le truand tomba à terre . Il lui demanda avec colère  :
-Qui est ce qui vous a envoyé ?!
-Je.. ne répondrai..pas..., murmura t'-il , Halphas... tu serai de retour... ? (Il commença à ricaner)
-Réponds-moi! Ou je te marque au fer rouge sur place !, cria Halphas (En effet, il avait l'air d'avoir du matériel
-N-non !... Pas ça ! Je n'aurais plus d'honneur... je n'écoutais ...que les ordres.. Je vais te le dire alors c'est.. » Une flèche se planta dans sa tête et il se tue. Halphas regarda en l'air et vit une autre troupe qui détala sur place..

C'était la fin de la journée , Halphas me transporta dans une maison assez isolée et soigna les plaies, il me fit boire un breuvage médicinal  puis  dit :
-Dans environ 3 heures tu sera sur pied, tu doit te reposer.
-Merci Halphas de m'avoir sauver.., mais sais-tu ce qui ce passe ?
-Inutile de me remercier, tu dois sauver cette région j'en suis sûr !
-Ah.. ?
-Oui, mais il y a quelque chose de caché derrière cette ville.. Elle n'a pas l'air de ce qu'elle est vraiment. -Mais je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il pourrait s'agir. En tout cas, il est évident que des personnes veulent ta mort et qu'ils veulent t'empêcher de découvrir quelque chose. Tu n'y arrivera pas seul cette fois, nous devons monter une alliance tous les deux !
-C'est une bonne idée, j'ai confiance en toi.
-Tu as bien raison , tu annoncera à la guilde demain que tu prendra congé pour deux jours. Maintenant reposes-toi , nous reparlerons, demain sera une journée longue et dangereuse
-D'accord c'est entendu..
J'étais fatigué mais je n'arrivai pas à dormir, avec tous ces événements « Isybelle, Avari , ces hommes.. et puis Odryz !» Qu'est ce qui se passait ? Quel était ce complot ? Je devais un peu oublier, j'ai regardé par la fenêtre la tempête de neige avait cessé.


Dernière édition par Kobo le Sam 5 Juil - 10:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aewenn
Animateur
Animateur
avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 03/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Sam 28 Juin - 16:57

Encore une fois quelques petites fautes mais ça s'améliore ! Very Happy

Par contre j'ai pas compris ce que voulait dire "marquer au fer sur place". Marquer quelqu'un, oui, mais sinon marquer le sol ..? ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Sam 28 Juin - 17:05

Oui c'est bien marquer quelqu'un , j'expliquerai pourquoi c'est un déshonneur après Wink

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Aewenn
Animateur
Animateur
avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 03/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Sam 28 Juin - 19:27

Tu as oublié de noter "je TE marque au fer rouge" Smile Du coup c'est moins compréhensible ! Edit ton post !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Sam 28 Juin - 20:09

Voilà voilà ^^

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Nuege
Érudit
Érudit
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 05/10/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Dim 29 Juin - 1:18

Ça prend forme! Malgré les maladresses je prend de plus en plus de plaisir à te lire! Ton histoire me plaît beaucoup, et j'ai envie de lire la suite! C'est entraînant et intéressant! Continue comme ça!

Ha et, j'ai beaucoup aimé "Chez Güss-Tâve", tu t'est bien amusé, et j'ai rit!
(D'ailleurs j'ai rit à de nombreux passages, je trouve ton récit plein de subtilités tout à mon goût! )

_________________
" Et lorsque le casque fut plein, une larme tomba. "
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Dim 29 Juin - 8:37

Merci ! Je suis content que ça vous plaise  à tous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Wallace Ier
Érudit
Érudit
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 06/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Dim 29 Juin - 9:31

Je rejoins Nuege ! Je suis pressé de pouvoir lire la suite de ton histoire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Aewenn
Animateur
Animateur
avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 03/05/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Dim 29 Juin - 9:41

Ah oui, ce petit détail du nom de la taverne est sympa, comme d'autres qui parsèment ton récit ! ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Nuege
Érudit
Érudit
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 05/10/2012
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Lun 30 Juin - 13:11

Ouep ouep!
Tout en finesse je vous le dit!

_________________
" Et lorsque le casque fut plein, une larme tomba. "
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Mar 1 Juil - 9:37

^^

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Les Chroniques de Kobo IV   Mar 1 Juil - 14:30

Les Chroniques de Kobo IV :
Le Masque d'Oziath

« Isybelle de Pâle Neige, fille de l'alchimiste Norlath et maîtresse du Comte Irysios. Elle avait vécu une enfance assez difficile, et ne vivait que par sa mère. Son père la détestait car il aurait aimé avoir un fils. Elle était battu quand elle répondait à table et était enfermée quand elle désobéissait. Mais sa mère n'en pouvait plus et un soir elle quitta la maison pour ne plus jamais revoir Norlath de Pâle Neige. Furieux, la nuit qui suivit cette soirée, le père hurla et pleura sa femme, demanda son pardon et par excès de colère, il renversa une fiole à contenu nocif sur son visage. Il était trop tard, avec ce visage mutilé, il n'était plus un père, il ne pouvais plus sortir. Il essaya de veiller sur elle, mais c'était trop dur pour lui. Les soirs, la jeune fille voyait son père petit à petit sombrer dans la folie et la solitude la plus obscure. Et c'est le jour de ses 13 ans, au retour du marché qu'elle vit son Père assit sur une chaise le sourire aux lèvres qui lui restaient... Elle était contente et courut vers lui mais c'est là qu'elle vit dans ses mains des instruments de boucher, ses mains étaient rouges sang. La jeune fille détourna le regard, elle avaient compris que son père n'était plus des vivants et qu'il s'était égorgé. Isybelle n'avait plus de famille, elle était triste et envisagea la mort elle -aussi.

Par chance , elle fut recueillie par une courtisane assez riche qui pris soin d'elle, la jeune fille devenait de plus en plus belle au fur et à mesure qu'elle grandissait. Et c'est par un soir ou la Lune reflétait son reflet sur une rivière en dessous d'un petit-pont orné de Saphirs qu'elle fit la connaissance avec le jeune Irysios, futur Comte d'Oziath. Ce fut le coup de foudre, ils s’enlacèrent vite et s'embrassèrent. Ils incrustèrent des Onyx, les pierres de la nuit sur le pont en guise de leur amour et de leur rencontre nocturne. Isybelle allait beaucoup mieux et ne pensait sans cesse qu'à lui. Les années passèrent, Irysios dut se marier par force sous l'autorité de sa famille avec la Comtesse Nathalyth qui elle aussi l'aimait. Les relations devenaient de plus en plus difficiles en tant que maîtresse et le Comte était inaccessible, c'est alors qu'elle eut l'idée , un jour d'hiver d'aller lui rendre visite. Elle l'attendit dans sa chambre pour le séduire, l'homme la rejoignit. Mais ce qu'ils avaient prévus n'allaient pas se passer comme bon leur semblait...

Nathalyth trop curieuse de l'absence de son époux découvrit les deux amants. Elle appela la garde , frappa et expliqua qu' Isybelle avait droguer son époux et qu'elle était une prostituée renommée de la ville et qu'elle voulait obtenir des biens du Comte. La pauvre Isybelle fut enfermée et marquée au fer rouge, en effet dans cette région c'est un pur déshonneur et signe de faiblesse humaine. Une semaine plus tard, à cause du  manque d'affection et des souvenirs de son passé, elle  craqua et fit comme son père. On retrouva Isybelle de Pâle Neige le lendemain matin, assoupie sur un mur de l'enceinte ou elle était enfermée, des flocons de neige étaient tombés sur ses cheveux châtains mais un quelques flocons étaient pourpres . Irysios en panique courut, et il vit sa bien aimée, ..raide... morte à jamais. Les larmes aux yeux, il hurla de douleur son nom et sur le champ gémissant, pleurant ,alla l'enterrer dans la crypte ici même...»


C'est tout ce qui était écrit sur la tombe de cette pauvre femme... J'avais les larmes aux yeux après avoir lu son histoire.. J'étais guéri et j'étais seul dans la crypte ombre et glaciale. Halphas lui faisait le guet là haut. Je me suis souvenu des mots de ce que son esprit m'avait dit : « Le masque de l'homme Orgueilleux...» Pourquoi ? Quel était tous ces liens ? Je ne comprenais pas, et qui était cet homme? Qui voulait ma mort ? J'ai entendu de bruit en haut, et j'ai vite remonté les escaliers de marbre gelé de la crypte. Halphas venait d'assommer deux hommes qui venaient sans doute pour nous. Il m'a demandé : « Du nouveau?
-Non je sais qui c'est par contre.
-Ah.., bon on va allez à la grande place de la ville on va peut être soutirer des informations là-bas, le monde est bavard tu sais..»
On a pris une ruelle encombrée par la neige et on est arrivé sur une immense place entourée de maisons construites en marbre et en bois de chêne. Il y avait au milieu une fontaine gelée représentant  l'archimage Elgorad. Le monde grouillait c'était impressionnant ça venait de droite et partait à gauche. On s'est approché de la grande fontaine et on a surpris une conversation de deux bourgeois : « Tu as entendu parler de la mystérieuse attaque de cet homme masqué ?, a dit le premier.
-Non qu'est ce qu'il a fait ?, répondit le deuxième
-Il a dérober des objets de grande valeur chez Güss-Tâve..
-Ah zut.. le pauvre, et tu vas à la soirée du Comte ?
-Non, je dois garder mes bambins...»

On s'est éloigné et Halphas est allé distraire un marchand car il savait qu'on été suivis,d'ailleurs j'avais déjà repérer trois types qui m'observaient depuis un moment...Je me suis concentré:
«Bon il y a un mystérieux homme masqué.. qui sème la panique, une soirée.. le Comte.. Oui ! Il va sûrement en profiter pour faire une apparition ce soir là bas, il faut que j'y participe avec Halphas !»
Les trois types ont commencer à marcher vers ma direction, j'ai escalader une échelle et je suis monter sur un toit, ils m'ont suivis. J'ai couru sur les toits mais ils me suivaient de près, c'est alors que j'ai vu un trou dans une toiture, j'ai sauté dedans et je suis atterris sans me blesser. C'était une maison abandonnée bien lugubre. Leurs pas s'entendaient, et ils ont crié « En Bas! ». Je me suis caché derrière une table et je l'ai vus tous les trois descendre... J'ai bien attendu le moment d'inattention pour attaquer..
Le premier qui m'a vu à pousser un cri aiguë digne d'une adolescente, et a pris mon pied en pleine face et est tomber à terre. Les deux autres ont dégainer , l'un avait un sabre et l'autre.. c'était un mage.. J'ai dévisagé le deuxième quand il m'a lancé un sort de feu. Je me suis roulé à terre pour éteindre les flammes mais l'autre en à profiter pour me lancer un tabouret. J'ai reçu, j'ai eu bien mal et j'étais en colère. Le mage à lancé un deuxième sort de feu, une grosse boule de feu, et a enflammer la maison. Ça devenait très dangereux.., l'homme avec le sabre s'est rué sur moi mais je me suis accroupi et il s'est heurté sur le bois qui a céder de suite avec les flammes pour qu'il tombe sur la rue d'en face. Je me suis retourné mais des plantes que le mage avait invoqué m'ont ligoter. Il ricanait et à commencer à générer une boule de feu encore plus énorme que la précédente. J'essayai de me débattre, et par chance j'ai atteint mes carreaux pour lui en planter dans la tête, il est tombé raide sur le sol et a casser le plancher.. Oui ! J'avais eu chaud...

C'était les mêmes accoutrements de ceux de la veille.. Je suis sorti de la maison en feu. Puis j'ai rejoint la maison d'Halphas pour me reposer un peu. Il est revenu plus tard ce demandant ou j'étais passé et je lui ai tout raconté. Il est resté préparé du matériel pour ce soir. Quand à moi, je suis retourné à la guilde. Tout le monde était heureux de me revoir, on m'a invité au bar boire une bière j'ai accepté et j'ai attendu un petit moment. En attendant j'ai observé discrètement mon voisin de bar, c'était une fille. Elle devait avoir mon âge, elle avait des cheveux noirs comme la nuit et de beaux yeux verts comme des émeraudes. Et oui, elle avait en effet des formes désirables... J'ai ensuite regardé son équipement, une panoplie complète en cuir avec des habits couleur sapin, deux épée étonnantes qui luisaient rouges...  
Puis j'ai remonté la tête et elle me regardait.., elle m'a dit : «Je rêve ou tu me mates ?»
J'ai répondu en balbutiant : - Mais non c'est tes épées..!
J'ai pris une gifle gratuite.., elle était contrariée elle a but sa bière et m'a demandé : - C'est donc toi Kobo?
-Euh oui.., oui c'est bien moi et toi tu t'appelles comment ?
-Moi c'est Noxa ! Je suis dans la guilde depuis hier ! Je suis une Mercenaire et j'ai déjà beaucoup entendu parler de toi et de tes talents (Elle a un peu rougi,.. oui je suis trop fort pour charmer en fait sans connaître les personnes apparemment)
-Ah, merci, tu es une mercenaire !? C'est intéressant ça..
J'espère être reconnue de mes exploits moi aussi, tiens d'ailleurs tu vas à la soirée du Comte? , m'a t'-elle demandé.
-Oui j'y vais et bien on se reverra ce soir alors !
J'ai bu ma bière et je suis reparti fière de cette rencontre.

Le reste de la journée est passé très vite, il faisait déjà nuit quand j'avais fini ma toilette. J'avais pris des vêtements soignés ainsi qu'un équipement de secours en dessous car si l'homme Masqué allait apparaître je devais être prêt. Nous sommes partis de la maison d'Halphas et on a marché pendant un quart d'heure pour arriver au manoir du Comte dans la partie Nord-Ouest d'Oziath. Le portail était gardé par deux gardes équipés de la tête au pieds. Il neigeait dans le jardin et nous sommes vite rentrés. Quel ambiance chaleureuse ! Il y avait beaucoup de monde, des buffets , des artistes ! C'était impressionnant, mais je ne devais pas me laisser distraire car j'avais un objectif.
Une troupe d'hommes est arrivé juste après nous, l'un m'a bousculé et m'a fait un regard noir. Les danseuses amusaient les hommes pendant que les femmes discutaient dans leurs coins. Puis le Comte Irysios est apparu, c'était un homme assez grand les cheveux gris avec une barbe taillée qui portait un manteau argenté et noir. Puis il s'est mis à parler : « Bonsoir et bienvenue à tous ! J'espère que le trajet s'est bien passé et que vous vous plairez dans mon manoir. Nous dînerons dans environ une heure. Amusez-vous bien, et Bonne soirée ! Musiciens ! Jouez !»

Les musiciens commencèrent à jouer et le comte s'éclipsa. Halphas m'a fait signe qui allait aller dans l'autre bout de la salle pour observer ce qui se passait.J'ai entendu rire Saniro. Quand à moi, je me suis présenté à un groupe et j'ai commencé à discuter. Puis c'est alors qu'un étrange type s'est mis à geuler des choses incompréhensibles, il hurlait « PIKI! Oui ! PIKKII !» Puis il s'est écroulé par terre, c'est sûr il était ivre, j'ai remarqué que c'était un mercenaire et j'ai tout de suite pensé à la ravissante Noxa. Je l'ai chercher dans la salle mais je ne l'ai pas vu. Puis une voix a résonné dans ma tête «Le masque, le masque approche », c'était la même voix que l'esprit d'Isybelle. La troupe des types de toute à l'heure s'est alors affûtée et ils ont sortis des armes.. Une femme à crié « Aah!! Ils sont armés! » Un homme a regardé par la fenêtre et a dit : « Les gardes sont morts !! »
Une explosion a retenti puis le toit s'est ouvert , il neigeait dans la salle..d'autres hommes armés sont descendu et à sont tour lui aussi, l'Homme Masqué. Il avait un Masque doré orné de rouge. Il s'est mis à ricaner :
« Ha ! Ha ! Ha ! Mesdames et Messieurs bien le bonsoir , j'espère que vous passer une excellente soirée chez notre cher hôte Irysios. Mais mes besoins m'appellent! (Il prit un ton menaçant) Donnez-moi vos objets de valeurs sans discutez et je vous laisserai la vie sauve !
Un homme cria : Jamais ! Démon ! »
L'homme masqué sortit d'une de ses poches un étrange instrument, une sorte d'arbalète à munitions de balles. Il tira , on entendit un grand bruit et l'homme qui avait refusé s'écroula avec un trou dans la tête..., les gens eurent peur et crièrent.

J'étais bouche-bée d'une telle technologie.., qu'elle était cette..? L'homme masquée se mit à rire: «HaHaHaHa !!! Maintenant dépèchez-vous si vous ne voulez pas terminer comme lui ! »
Je ne pouvais rien faire pour le moment... Les gens sortirent leurs objets de valeurs, bijoux, bagues, médaillon... L'homme masqué reprit « C'est trop aimable !
Il regarda Halphas : - Tiens ! Ne serait-ce pas Halphas ? Maître Trappeur solitaire !? Cela fait maintenant un moment que je te cherche et tu sais pourquoi ! Je sais que tu détiens l’œil d'AvARi !
De quoi tu p...parles? , répondit Halphas.
Ne joues pas l'innocent donne-le moi ! cria t'-il .
Deux hommes attrapèrent et maîtrisèrent Halphas. L'homme masqué reprit :  - Dans ce cas, je vais aller je chercher moi-même.. Douce souffrance viens à moi et traverse cet homme..! »
Il s'arrêta devant Halphas, ricana et lui arracha l’œil violet d'un coup.Le sang se mit à gicler. Halphas hurla de douleur et se mit à gémir. Il saignait énormément « AvArI, AvArI...!» , la voix d'Isybelle résonnait dans ma tête. J'étais impuissant pour le moment ils étaient trop nombreux et le Masque avait l'air coriace.
L'homme masqué murmura : « Depuis qu'il est réveillé je le cherche.. mais maintenant il viendra à moi..,vous courez à votre perte.. AvArI est à moi désormais ! Ha!Ha!Ha!
-Pauvre fou...! cria Halphas, tu ne sais pas ce que tu fais !
-Tais-toi ! Ça fait trop longtemps que j'attends ! ,répliqua t'-il.
Je devais intervenir, j'ai renversé une table rouler à terre et lancer des carreaux sur trois types qui ont reculer, affaiblis. L'homme masqué s'est tourné vers moi et a dit d'une voix raisonnante :
«   L'assassin du Nord.., tu ne m'en empêchera pas !
-Fuyez ! Ais-je crié
-TUEZ-LE ! A hurlé le Masque
Et une bagarre des plus violentes pris part. Trois hommes à épée m'attaquèrent avec de violents coups, je fus touché mais j'avais je fis un acrobatie pour se retrouver derrière-eux en égorger un et continuer le combat avec les deux autres. Le Masque tira deux trois balles dans le vide.
L'homme Ivre Piki fut réveillé et prit part au combat en m'aidant à repousser les truands du masque, lui il était muni d'une épée à deux mains.

J'ai vu le Masque paniqué et commencer à fuir avec d'autres malfrats qui avaient les bijoux, et là je l'ai vu cette jeune fille courageuse , Noxa qui les suivaient de près. Elle m'a lancé un regard qui signifiait «J'aurais besoin d'aide après !». Les types avec qui je me battait étant vraiment coriace, un des deux frappa le sol avec son épée et j'eus l'idée de le pousser sur son camarade pour les geler tout les deux avec un peu de chance. Aussitôt pensé, aussitôt fait..! Quand à l'homme Piki il les avait tous tué et était parti en courant dehors en criant son mot favori.. Halphas lui s'était évanoui, je ne pouvais pas veiller sur lui.
J'ai suivi la direction qu'avait pris le Masque et Noxa, j'étais à 500 mètres du Manoir quand je me suis retourné..et que je l'ai vu explosé... Des flammes ont jailli, ils avaient du poser des explosifs.
J'ai crié « NNOOONNN !!!», j'ai commencé à avoir les larmes aux yeux et j'ai continué à courir..
Je suis arrivé à une jonction  de rues envahie par la neige, il était trop tard j'ai vu Noxa évanouie et blessé, j'ai regardé en l'air sur le toit et j'ai vu le Masque et ses sbires , il m'a crié : « Tu ne peux rien contre moi ! Désormais tout va se dérouler comme je le souhaite ! Cette région est à moi! Odryz viendra à moi ! HaHaHa !!! »
Il neigeait toujours et il commençait à faire très froid. J'ai pris Noxa dans mes bras et avec ma colère la plus ultime avec ce qui venait de se passer, je suis rentré chez Halphas qui était désormais mort.. Je ne sais toujours pas qui veut ma mort...Tout allait très mal.
Revenir en haut Aller en bas
Kobo
Joueur
Joueur
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 03/01/2014
Niveau d'avertissements : 1 avertissement reçus

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Ven 18 Juil - 18:39

5ème Chronique en approche Wink (Désolé de mon inactivité j'étais parti dans le Gard ^^)

_________________
L'Assassin du Nord

"Jeune homme détruit,
Veut se venger,
Maître des âmes et du puits,
Lui prouvera sa destinée,
Par le bâton d'Elgorad,
Ses mains seront purifiées,
Le Masque tombera,
La bête sera terrassée."
Revenir en haut Aller en bas
Imaginihs
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 1679
Date d'inscription : 26/11/2011
Niveau d'avertissements : Aucun avertissement

MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   Lun 28 Juil - 23:01

Faut vraiment que je prenne le temps de lire tout ça Mad

_________________
Le chaos, c'est cool
Revenir en haut Aller en bas
http://arkarion.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques de Kobo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques de Kobo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arkarion : Serveur Minecraft :: Arkarion :: Mythes, légendes, histoires d'aventuriers et récits de tavernes-
Sauter vers: